Dans la presse

Article sur la première manche de D1 organisée par le club, paru dans le journal Le Progrès

_______________________________________________________________________________________________________

Article sur le titre de Champion du Monde Indoor de Florian, paru dans la presse en ligne


Un Robin des bois ligérien qui enchaîne les titres

Il a remporté la semaine dernière les championnats du monde de tir à l’arc indoor, en  Estonie.
Focus sur Florian Laurens, de Précieux.

Spécialiste du bow hunting, sorte de tir à l’arc extérieur inspiré de la chasse, le jeune  homme enchaîne les récompenses. 

A 26 ans, vous venez d’être sacré une troisième fois champion du monde dans  votre catégorie. Comment votre histoire avec le tir à l’arc a t-elle débuté ?
« J’ai commencé par une initiation, en colonie. C’était en 1998. Ce qui m’a plu, c’est de  pouvoir jouer au Robin des bois, mais aussi cette précision, cette concentration  nécessaires. Puis tout s’est enchaîné, je me suis inscrit dans divers clubs au cours des années. J’ai monté en 2010 le club de tir à l’arc de Montrond-les-Bains. La même année j’ai commencé la compétition de haut-niveau ».

Justement, vous avez remporté 5 fois le championnat d’Europe, 3 trois le championnat du monde ?
« La semaine passé, en Estonie, je me suis imposé face à 450 autres archers. Les cibles se trouvaient à 18, 20 ou 24 mètres. Je suis arrivé premier dans ma catégorie, AMDBC. J’ai également 5 titres nationaux au compteur. J’ai gagné les championnats du monde en Afrique du Sud et en Australie. J’ai battu à trois reprises mon record du monde. »

Vous qui êtes ingénieur en informatique à Lyon, vous devez passer tout votre temps libre à vous entraîner ?
« En effet, le tir à l’arc est un véritable sport, qui demande beaucoup d’entraînement. En ce moment, je m’exerce 7 heures par semaine, mais en été, lorsque je peux travailler à l’extérieur, j’y passe de 12 à 14 heures hebdomadaires. Je n’ai pas le temps pour beaucoup d’autres choses à dehors du tir à l’arc ! ».

Comment faites-vous pour financer les voyages et votre matériel ? Cela doit représenter beaucoup d’argent ?
« Chaque année, le budget nécessaire est de 35 000 euros. Cela englobe mon transport, mon hébergement, les frais d’inscriptions aux compétitions, le matériel. J’ai quelques sponsors, mais je suis toujours à la recherche de nouveaux mécènes, pour couvrir mes frais. Le problème, c’est que le tir à l’arc est encore un sport assez méconnu en France, pas très médiatisé. Mais cela a tendance à évoluer dans le bon sens, grâce notamment à la trilogie du Seigneur des anneaux, ou encore à la comédie musicale Robin des bois. Ces oeuvres nous amènent du monde, ce qui participe à faire connaître notre sport ».

Quels sont vos objectifs pour les prochains mois ?
« J’aimerais beaucoup atteindre le podium en catégorie « field », qui n’est pas ma spécialité. La compétition aura lieu en août en Suède. J’espère aussi conserver mon titre de champion du monde de chasse à l’arc, en Hongrie en août prochain. Et bien sûr, le rêve serait d’atteindre les J.O. Pour cela j’ai besoin d’un gros investissement en matériel. Pourquoi pas pour 2020 ? »

Propos recueillis par S. B.

http://www.zoomdici.fr/actualite/Un-Robin-des-bois-ligerien-qui-enchaine-les-titres-id142949.html?#

_______________________________________________________________________________________________________

Article présentant le club, paru dans le journal Le Progrès

_______________________________________________________________________________________________________

Article sur le titre de Champion de France Salle de Bryan, paru dans le journal Le Progrès

Comments are closed.